Catégorie | Théâtre

RSS feed for this section
Pelléas et Mélisande

Pelléas et Mélisande – jeudi 18 février à 20h45 [théâtre, musique]

tarif C, jeune 15 €

Pelléas et Mélisande est le chef-d’oeuvre de Maeterlinck, l’un des plus grands dramaturges du XXème siècle. La beauté de sa langue émane de sa simplicité. C’est une histoire d’amour et de jalousie entre trois personnes : Mélisande, Golaud et Pelléas ; une oeuvre « claire obscure » mêlée des ombres de Shakespeare. Mélisande c’est un peu Ophélie, Pelléas est Hamlet et Golaud est Othello. Alain Batis excelle encore une fois dans la fabrication d’une oeuvre, visuelle et musicale qui fait sonner le texte et briller les personnages. Avec sept comédiens, des musiciens, des marionnettes et un univers singulier, cette mise en scène révèle la beauté et les mystères de cette fable intemporelle.

Occident

Occident – mercredi 9 mars à 20h45 [théâtre]

tarif 12 €

Occident est une pièce contemporaine culte, une pièce coup de poing, une pièce noire à l’humour féroce. C’est une histoire d’amour et de haine que Serge Lipszyc a choisi de jouer au Foyer du théâtre pour être au plus près des spectateurs. Cette pièce fonctionne comme un dialogue amoureux inversé, tissé d’injures, où l’amour et la haine s’entremêlent tant qu’on ne peut plus les distinguer. Une plongée dans le rituel d’un couple en perdition, une variation sur l’absence d’échanges, sur la peur de l’autre. C’est aussi une peinture sans concession de ce racisme ordinaire qui envahit doucement mais sûrement notre Occident. À travers les perpétuelles disputes d’un couple à la limite de l’autodestruction, Rémi De Vos livre l’analyse d’une civilisation occidentale malade de ses contradictions.

La fin du monde est pour dimanche

La fin du monde est pour dimanche – vendredi 18 mars à 20h45 [théâtre]

tarif B, jeune 15 €

Dans cette dernière création, François Morel, chroniqueur sur France Inter, nous parle du temps qui passe, de l’amour, de la mort. Rien de pathétique ni de grave, des portraits de gens ordinaires à l’heure des bilans : un grand-père qui parle à son petit-fils d’affection et de transmission, Jeannine, une caissière de supermarché fan de Sheila, un vieux monsieur qui se prend à rêver de pouvoir encore séduire, un homme qui se souvient de son histoire d’amour passionnée avec une huître…

Les nouvelles aventures de Peer Gynt

Les nouvelles aventures de Peer Gynt – [ théâtre, musique ]

Le jeudi 14 avril à 19h30
tarif 18 €, jeune 8 €

Inspirée de contes populaires norvégiens, cette oeuvre est la plus célèbre du dramaturge H. Ibsen. Peer Gynt raconte des histoires pour distraire sa mère Ase, pour séduire Solveig, si pure et fragile. Conteur et acteur de ses propres aventures, il est en quête de lui-même. Il veut devenir prince, roi des Trolls, roi des Singes, roi des Fous…

Amphitryon – vendredi 11 mai à 20h30 [théâtre]

tarif 14 €, jeune 10 €

Attention, les Dieux descendent sur terre semer la zizanie ! Jupiter est tombé amoureux de la mortelle Alcmène. Pour la séduire, il prend les traits de son époux, Amphitryon. Le fidèle Mercure, lui, contrefait Sosie, le valet de la maison. Quand les modèles font face à leurs imposteurs ou quand leurs femmes préfèrent à l’original sa copie, on peut faire confiance à Molière pour multiplier quiproquos, doubles sens et faux-semblants. On rit alors de ces dieux manipulateurs et voyous, de ces hommes dupés et incapables de distinguer le vrai du faux. Une comédie subversive et cruelle sur la manipulation et la perte de toute certitude.